Journée J-28

Plugin conçu par WPOptinForm

La journée-28 se caractérise par un balbutiement de connaissance.

Laissons à ses réflexions moroses ce pauvre petit renne de bois.

Rejoignons ce bon vieil homme de pé Nono. Il s’affaire bravement sur d’autres jouets inanimés dont il sait qu’il va avoir besoin pour la grande distribution ! Hé ma fois, lui tout seul ne parviendra pas à distribuer plus de sept milliards de cadeaux. Ça a bien changé depuis l’homme des cavernes, songea-t-il.

« J’ai promis à Ringo, le renne de bois, de lui donner vie durant 24 heures. J’ai intérêt à retrouver cette satanée formule magique ! Ah, nom d’une pipe en écume, depuis que la mère Noël s’est tirée avec le père Janvier, ce triste ahuri, je ne retrouve plus rien. Je ne vais quand même pas être obligé d’aller la supplier de revenir ! Tonnerre confondre les affaires de cœur avec les coups de foudre ! Et puis, qu’est-ce qu’elle lui trouve à ce… ce… Il n’est même pas fichu d’apporter du bonheur à tout le monde ! Mais ça fait quelques siècles qu’il lui tournait autour ce foutraque ! Bon, faut pas que je m’emballe ! Je vais me la trouver cette formule. »

Passant mentalement devant une glace, Ringo le renne se figea, stupéfait !

« Ça alors, il est beau ce truc là ! On dirait un vrai renne ! Serais-je un jour beau comme lui ? » Il prit soudain conscience qu’il se voyait pour la première fois. Saisi autant que Narcisse penché sur son reflet, Ringo n’arrivait plus à détacher son regard de ce magnifique animal. Les interrogations l’assaillirent alors. « Moi ou pas moi ? Être ou ne pas être ? To be or not to be ? » Lorsque cette dernière phrase issue d’un anglais du 16ème atteignirent son esprit, notre pauvre Ringo commença à avoir des doutes sur ses propres méninges. « Sont-elles ? Ne sont-elles point ? » transcrivit-il dans un langage aussi simple que châtier ! Dans le même temps, il crut entendre une voix lointaine. Celle-ci sans doute :

Voici le texte qu’il retint avec une infinie tristesse :

Être ou ne pas être : telle est la question. Y a-t-il pour l’âme plus de noblesse à endurer les coups et les revers d’une injurieuse fortune, ou à s’armer contre elle pour mettre frein à une marée de douleur ? Mourir : dormir ; c’est tout. Calmer enfin, dit-on, dans le sommeil les affreux battements du cœur ; quelle conclusion des maux héréditaires serait plus dévotement souhaitée ? Mourir, dormir ; dormir… rêver peut-être. C’est là le hic! Car, échappés des liens charnels, si, dans ce sommeil du trépas, il nous vient des songes… halte-là! Cette considération prolonge la calamité de la vie. Car, sinon, qui supporterait du sort les soufflets et les avanies, les torts de l’oppresseur, les outrages de l’orgueilleux, les remises de la justice, l’insolence des gens officiels, les rebuffades que les méritants rencontrent auprès des indignes, alors qu’un petit coup de pointe viendrait à bout de tout cela ? Qui donc assumerait ces charges, accepterait de geindre et de suer sous le fait écrasant de la vie, s’il n’y avait cette crainte de quelque chose après la mort, mystérieuse contrée d’où nul voyageur ne revient ? Voici l’énigme qui nous engage à supporter les maux présents, plutôt que de nous échapper vers ces autres dont nous ne connaissons rien. Et c’est ainsi que la conscience fait de chacun de nous un couard; c’est ainsi que la verdeur première de nos résolutions s’étiole à l’ombre pâle de la pensée; c’est ainsi que nos entreprises de grand essor et conséquence tournent leur courant de travers et se déroutent de l’action.

On voit là un premier élément qui, peut-être contribuera à l’élévation d’âme de notre charmant Petit renne, Ringo.

A demain la suite si vous avez été très, très sages.

Et la vie en rose, qu’en pensez-vous?

Partager c'est aussi faire partager ses contenus!

Ce contenu a été publié dans Fêtes diverses. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Journée J-28

  1. Ange.Descar dit :

    Bravo. J’aime beaucoup votre blog.

  2. Gérard.Laponinte dit :

    Je suis prêt à participer à l’élaboration d’articles sur votre blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge